L'entourage face au suicide

Un proche vous parle de suicide dans un avenir plus ou moins proche ou/ et il vient de faire une tentative de suicide: comment réagir?!

 

En premier lieu, je voudrais rectifier certaines « idées reçues » s'agissant du suicide :

- « La personne qui parle de suicide ne passe pas à l'acte » ?! C'EST FAUX !!

75 à 80% des personnes qui sont décédées par suicide en ont déjà parlées à leur entourage. Quasiment personne ne se suicide sans avoir exprimé auparavant son désarroi. Une tentative de suicide n'est jamais anodine.

- « La tentative de suicide, c'est du cinéma, juste pour attirer l'attention ». C'EST FAUX !!

Personne ne pense au suicide sans qu'il ne souffre terriblement. Le suicide est un appel à l'aide, qui s'il n'est pas entendu, risque de s'exprimer par la suite de manière plus brutale, voire dramatique.

- « Parler du suicide encourage à passer à l'acte ». C'EST FAUX !!

En parler est une bonne chose dans la mesure où cela peut permettre de rompre l'isolement et de casser le cycle de la « crise suicidaire ».

 

En deuxième lieu, j'aimerais insister sur le fait que si un jour une personne de votre entourage vous parle d'envie de se suicider, qu'elle vient de faire une tentative, ou qu'elle envisage de passer à l'acte, certaines attitudes doivent être privilégiées :

- rester à l'écoute, sans faire la morale et sans juger, en précisant que vous voyez bien qu'elle souffre ;

- lui demander si elle a un suivi psychologique ou médical. Dans cette hypothèse, lui demander de se tourner immédiatement vers ce professionnel. A défaut, lui conseiller de prendre l'attache d'un professionnel compétent (psychiatre ou psychologue) ;

- l'accompagner dans cette démarche. Lui dire que vous êtes à son écoute mais que vous n'êtes pas un professionnel compétent pour la soulager de sa souffrance mais qu'en revanche vous êtes disponible pour l'accompagner chez son médecin ou son psychologue. Si elle n'a ni médecin ni psychologue, se montrer disponible pour en rechercher un et l'emmener ensuite.

 

En dernier lieu, je souhaiterais transmettre quelques recommandations dans le cas où la personne qui est suicidaire ou qui apparaît suicidaire ne se calme pas, ou, brusquement, rompt la conversation, vous parle de passage à l'acte, ou que vous sentez qu'elle ne va pas bien du tout et que donc vous vous inquiétez :

!!!! composez le 15 et donnez leur numéro de téléphone et l'adresse de la personne si vous l'avez !!!

 

Edouard de Nouel, Psychopraticien.